HC Vevey 3-29.10.2018

HC Vevey 3 engagé en coupe Romande recevait ce lundi soir pour le compte des 1/8ème de final, l’équipe du HC Servette 2 évoluant dans une ligue supérieur. Le match commença à l’avantage des visiteurs qui après quelques minutes menaient 3 à 1. Vevey en peine de confiance et n’arrivant pas à conclure en attaque se retrouva sanctionné immédiatement par des contre-attaques adverse. Toutefois les locaux grâce à leurs expériences (39 ans de moyenne d’âge) ont su se ressaisir et de belle manière pour mener 13 à 7 après 20 minutes de jeu. Les genevois au bord du précipice posait un temps mort pour essayer de retrouver leur jeu. Une défense plus rigoureuse n’empêcha pas Vevey d’arriver à la pause avec 4 buts d’avance.

La deuxième mi-temps recommença sur le même rythme que la fin de la première période. Les jeunes joueurs de Servette, un peu moins de 24 ans de moyenne d’âge, remontait gentiment leur handicap pour se retrouver à moins 2 à dix minutes de la fin du match. Les Veveysans, malgré une double pénalité, ont su sérer leur jeu pour conserver leur avantage jusqu’à la fin du match, score final 32 à 26. Le match fut plaisant et les locaux ont su démontrer leur esprit d’équipe, même dans les moments difficiles. La troisième équipe Veveysanne qui ambitionne un promotion en 3ème ligue, a su démontrer dans ce match qu’elle en avait les moyens. A noter que Vevey jouait sans son gardien, blessé à une main et que c’est le jeune Grégoire Castelain, joueur de champ des Espoirs, qui gardaient la cage !

HC Vevey 3 : Castelain, Balayre (1), Calloc’h (4), Campus (4), Clerbout (5), Denervaud, Fauriel (4), Henry (5), Hierholtz (9), Sandoz.

Dimanche prochain, HC Vevey 3 accueille HC Moudon B dans le cadre du championnat de 4ème ligue.

selfie Boxe

Comment organiser un entraînement différent qui en plus de travailler le physique travaille aussi le psychique? Comment pousser les joueurs a montrer leur combativité et leur courage? Comment sortir des sportifs de leur zone de confort en moins d’une heure?

Le coach de la Une a profité des deux semaines sans match de l’équipe Une pour organiser un entraînement spécial, qui a répondu à toute ces demandes.

Cadeau pour Ronin Carnage

Mercredi dernier l’entraînement a eu lieu en partenariat avec Ronin Carnage Global – Team Switzerland. Un club de sport de combat qui est situé à Malley. Une excellente surprise pour les joueurs de l’équipe Une qui étaient contents comme des gamins! Ils étaient tous impatients de commencer.

L’entraînement s’est divisé en plusieurs phases.

groupe Ronin Carnage

L’échauffement

l’échauffement d’un combattant et totalement différent d’un handballeur et les joueurs ont pu rapidement s’en apercevoir. Avec une entrée en matière qui a rapidement fait monter la température de la salle et le rythme cardiaque des joueurs, le ton était donné! Cet entraînement allait faire sortir les joueurs de leur zone de confort et mettre à mal psychologiquement ceux qui hésitaient à se donner à fond.

selfie Boxe

L’apprentissage et mise en pratique

Après une mise en condition parfaite un premier pas dans le monde de la boxe a été fait en « douceur » avec des exercices de reflex et de rapidité. Puis tout le monde a enfilé les gants pour la « pratique ». Les enchaînements ont alors rythmé la suite avec des jabs et des crochets dans les gants des adversaires. Petit à petit, les coups qui étaient toujours contrôlés ont pu commencer à toucher le tronc de l’adversaire. C’est ainsi qu’on a pu voir des coups bien placés qui on fait grimacer quelques joueurs.

entrainement boxe

Bonus

En bonus deux joueurs qui ont apporté un joli protège-dents ont eu le droit d’enfilé un casque et de faire un petit un contre un sur la base des règles de boxe anglaise. Pendant ce moment un peu plus intense, les deux « faux » combattants ont rapidement appris que la défense était primordiale s’ils ne voulaient pas finir au tapis après 2 coups. C’est aussi à ce moment-là que tout le monde s’est rendu compte que l’entraînement a été physiquement épuisant. Les deux adversaires étant totalement vidés à la fin du combat qui a duré moins d’une poignée de minutes.

christophe boxe

L’entraînement n’a duré qu’une heure et il n’en a pas fallu plus pour tuer physiquement tous nos joueurs. Ce moment intense physiquement a permis à l’équipe se retrouver dans un lieu inconnu et dans certaines situations inhabituelles.

L’esprit d’équipe et combatif a pu ainsi être travaillé d’une façon totalement inédite et cela a fait du bien à l’équipe!

Merci Ronin Carnage Global pour l’accueil et merci David, pour l’organisation!

Ronin Carnage Global

ballon colle

Depuis plus de 15 ans, le Vevey Handball Club bataille pour utiliser des produits collants. La salle du gymnase de Burier étant l’unique salle public adapté à la pratique du handball dans la région, le club veveysan évolue sur la commune de La Tour-de-Peilz. Avec une série de petits articles, nous souhaitons expliquer ce que les produits collants apportent au handball et ce qu’ils engendrent. Puis comment essayer de garder une bonne relation avec les autorités pour pouvoir pratiquer notre sport préféré sans limitation.

Dans ce second article dédiée aux produits collants, un petit aperçu des désagréments occasionné par les produits collants ainsi que les solutions actuelles.

Les désagréments

Aujourd’hui, nous avons le droit d’utiliser les produits collants dans le cadre suivant:

  • Lors des jours d’entraînements de l’équipe Une, les lundis et les mercredis.
  • Lors des matchs à domicile pour nos équipes Une, M17 inter et M15 inter.

Nous sommes conscients que lorsque nous utilisons la salle, il y a des dépôts de produits collants. C’est compliqué de tout contrôler, c’est pourquoi nous avons mis en place plusieurs outils et règles de vie au sein du club. Chaque solution que nous avons apportée ou que nous sommes en train de mettre en place concerne une infrastructure ou un problème bien particulier.

Le revêtement au sol

Le sol est bien entendu le plus touché. Des traces sont visibles dans la salle du Gymnase de Burier et les lendemains de matchs, il y en a beaucoup plus. Les règles du handball permettent de dribbler et de shooter à rebond, il est donc normal que la balle touche le sol. Les joueurs appliquent les produits directement sur leur main et non sur le ballon. Lors d’une chute, il est inévitable que le joueur amortisse le choc et se relève avec les mains… Des traces de mains sont alors laissées dans la salle de manière totalement involontaire.

C’est le point chaud de toutes les séances que nous avons eu à faire avec la Direction de Burier depuis plus de 10 ans. Depuis quelques saisons, nous avions trouvé une solution qui convenait aux deux parties. Burier nous facturait des frais de nettoyage en plus des frais de location et s’occupait de la gestion totale du nettoyage de la salle. Le nettoyage a été fait en partie durant les dernières saisons, mais lorsque ce n’était pas correctement fait, ce n’était plus de notre faute, car nous remplissions notre part du contrat: Payer! Depuis la mi-saison 2017-2018, Burier ainsi que le SEPS (Service d’éducation physique et du sport du canton de Vaud), ont changé les conditions et ne s’occupent plus des nettoyages. Nous voici à nouveau revenus à la même situation qu’il y a quelques années ou le gymnase nous menasse d’expulsion si l’on ne suit pas leurs règles à la lettre malgré le fait qu’elles ne soit pas toutes réalisables dans la pratique.

Les vitres

Au handball, un shoot peut aller à plus de 100km/h… imaginez à quelle distance la balle peut aller si elle frappe un poteau de plein fouet. Cela arrive souvent qu’un ballon qui touche la barre transversale termine sa course contre la baie vitrée placée dernière le but. Une grosse trace reste marquée sur la fenêtre.

La solution est pourtant simple, installer des filets de protection devant les fenêtres pour les protéger lors des entraînements. Le gymnase et la ville de Vevey sont en discussion depuis un (très long) moment pour leurs installations. En attendant, les vitres continuent de subir les impacts involontaires des ballons…

Les murs

Comme pour les vitres, les murs peuvent être touchés par les résidus de produits collants. Dans ce cas précis, il devient compliqué de protéger tous les murs. Il faut que les joueurs évitent de lancer de manière volontaire leur ballon sur les murs et après l’utilisation de la salle, le service de nettoyage devrait aussi passer en revue les murs pour nettoyer tant que c’est encore frais.

Les toilettes

Pendant un entraînement il arrive que les joueurs aillent aux toilettes. Avec les mains pleines de produit collant, c’est compliqué de faire ses besoins, il est donc très rare qu’un joueur sorte pour cela. Par contre, l’hydratation étant primordiale dans tous les sports, les joueurs sortaient il y a quelques années plusieurs fois par entraînement étancher leur soif. Nous avons réussi à diviser par 3 ou 4 le nombre d’aller-retour aux toilettes en instaurant la gourde obligatoire. Nous avons fourni à plusieurs équipes du club une gourde et les obligeons à s’en servir.

Les vestiaires

Pour les joueurs, les produits collants engendrent aussi des désagréments. Les produits collants sont difficiles à enlever de la peau. Il faut quelque chose de gras comme de la crème pour nettoyer correctement. Pour éviter de devoir rentrer dans le vestiaire pour se nettoyer les mains correctement, nous mettons à disposition des lingettes très efficaces. Les lingettes sont disponibles à côté des produits collants et sont utilisées par tous les joueurs. Il est donc maintenant impossible d’aller dans les vestiaires les mains pleines de produits collants.

Le matériel

Lors de la location de la salle, il y a du matériel mis à disposition des associations. Nous avons dû acheter une partie de notre propre matériel, car le gymnase nous en a refusé l’accès pour cause de « dégradation prématurée ». Nous utilisons les installations environ 12 heures par semaine avec 30 personnes dans la salle contre environs 1600 étudiants par semaine sans compter les autres sociétés. Mais pour éviter les conflits, nous avons acquis notre propre matériel lorsque cela est possible et lorsque l’on a l’espace pour le stocker. Pour le reste, nous avons adapté nos entraînements, il y a une partie sans ballon ou l’on utilise du matériel, puis dès que l’on veut utiliser les produits collants on range tout. Pour les matchs, nous avons acheté des couvertures de banc faites sur mesure que nous installons avant chaque utilisation.

Résumé

Nous avons toujours essayé de trouver des solutions pour chaque problème rencontré ou mentionné par le gymnase. Malgré cela, certains points cités ici restent sans « solution », car trop difficiles à mettre en place. Par exemple l’aménagement des nettoyages comme indiqué par les fournisseurs de produits collants. Lors du prochain article un résumé de la situation actuelle.

Handballharz resine colle

Depuis plus de 15 ans, le Vevey Handball Club bataille pour utiliser des produits collants. La salle du gymnase de Burier étant l’unique salle publique adaptée à la pratique du handball dans la région, le club veveysan évolue sur la commune de La Tour-de-Peilz. Avec une série de petits articles, nous souhaitons expliquer ce que les produits collants apportent au handball et ce qu’ils engendrent. Puis comment essayer de garder une bonne relation avec les autorités pour pouvoir pratiquer notre sport préféré sans limitation.

Dans ce premier article un petit aperçu des produits collants!

Indispensable?

Oui oui et oui! Le handball est un sport qui a beaucoup évolué depuis ses débuts. Lors du passage en salle il est devenu petit à petit indispensable d’utiliser des produits collants. Le handball sans produits collants ce n’est plus le même sport. Toutes les prises de balles, les shoots et les effets ne peuvent être faits qu’avec des produits collants. Sans eux tout le spectacle et la précision qui entourent le handball disparaissent.

Mais c’est quoi un produit collant et ça vient d’où?

Comment est-on passé d’un sport extérieur à un sport en salle avec comme indispensable : un ballon qui colle?

Avant les années 80, le handball était un sport où les pertes de balles étaient très courantes, la vitesse de jeu énormément réduite comparée à aujourd’hui et surtout beaucoup moins spectaculaire.

Puis des joueurs scandinaves ont commencé à utiliser de la résine de conifère pour améliorer l’adhésion du ballon.

Petit à petit lors des événements continentaux ou mondiaux la petite pâte collante a envahi tous les terrains de handball.

Avec l’engouement pour ladite « colle » ou « résine », les équipementiers sportifs ont commencé à produire des produits collants. Aujourd’hui, ils sont en perpétuelle recherche du produit miracle qui n’engendrera plus de désagréments.

Pourquoi il y a des problèmes?

Parce qu’un produit collant bas … ça colle. Il faut donc mettre en place un service de nettoyage plus fréquent et utiliser des produits différents pour garder une salle de sport praticable.

Donc pour résumer : produits collants => plus de nettoyages => plus de frais => plus d’administratif => plus de problèmes => plus de tension => plus de communication => plus de temps à investir => énorme dépense d’énergie de la part des bénévoles des clubs!

En pratique, nous devons mettre en place des mesures qui permettent de partager un pavillon sportif avec d’autres sociétés sans engendrer de problèmes (le moins possible dans la réalité). Tout le monde est à la recherche du produit miracle même l’IHF (International Handball Fédération), a mandaté Molten pour fabriquer le ballon préencollé du mondial de 2015. Ce fût un échec total, les joueurs se sont tous plaints et ont simplement rajouté des produits collants lors des matchs comme sur n’importe quel autre ballon. Mais nous sommes sûrs qu’à force d’essayer de nouveaux produits et de nouvelles méthodes de nettoyage on arrivera à améliorer la situation et à partager notre beau pavillon sportif.

La situation du club aujourd’hui

Depuis de longues années, tous les clubs de handball qui essayent de maintenir les produits collants se voient confrontés aux autorités en charge des salles de sports. Le Vevey Handball Club n’y échappe pas. Les échanges hebdomadaires entre les autorités et le comité sont devenus banals. À chaque utilisation de la salle et des produits collants, nous attendons parfois craintivement un courrier de la part de la direction du gymnase.

Il devint donc important que tout le monde se mobilise et fasse de son mieux pour respecter toutes les sociétés utilisatrices de la salle. Notre charte d’utilisation de la colle est l’un des premiers pas que nous avons faits pour améliorer les choses. D’autres actions sont en cours et elles seront détaillées dans les prochains articles!

Ballon Select Solera VHC
Comme dans tous les sports, le handball exige une tenue pour pouvoir rentrer sur le terrain. Même si la tenue « minimale » est plutôt rudimentaire, il y a pas mal d’accessoires que l’on peut rajouter à sa panoplie pour devenir une star des terrains.

Les indispensables

L’équipement

L’équipement comprend un maillot ainsi qu’un short. Pour les matchs, les clubs fournissent l’équipement qui est normalement aux couleurs du club ou de la ville. Au handball, les numéros de maillot peuvent aller de 0 à 99. Les numéros 1 et 16 sont souvent associés aux gardiens. C’est aussi sur l’équipement que l’on trouve les sponsors principaux du club.

Les chaussures

Comme pour les footballeurs, les chaussures sont très importantes! Il en existe une multitude, mais on peut les diviser en 2 classes: les montantes et les « normales ».
La différence entre les deux c’est que les montantes recouvrent les chevilles qui sont ainsi mieux maintenues surtout lors des changements de direction.
Une bonne semelle permet d’adhérer correctement au sol ce qui évite les glissades ou les faux mouvements qui sont trop souvent synonymes de blessures.
Notre conseil : Si ton budget est serré, n’hésite pas à regarder les anciens modèles de chaussures. Cela permet souvent de faire de sacrées économies.

Le ballon

L’accessoire indispensable pour la pratique de notre sport.  Il en existe de toutes les couleurs et de toutes les qualités. Nous avons la chance de jouer à un niveau ou les produits collants sont obligatoires pour certaines de nos équipes. C’est pourquoi nous te recommandons d’acheter un ballon adapté. Sans cela dès les premiers usages des produits collants sur le ballon ce dernier pourrait se voir endommagé. Depuis quelques saisons, nous conseillons les ballons de la marque Select. Toi aussi commande ton ballon estampillé aux couleurs du VHC ici.
Ballon Select Solera VHC

Si t’es un fragile

Coudières et genouillères

Les coudes et les genoux sont souvent les plus touchés lors d’un contact ou d’une chute. Toutes les marques d’habits de sport proposent dans leurs gammes des protections plus ou moins adaptées selon le sport. Pour le handball, une bonne épaisseur de mousse doit recouvrir l’articulation si l’on souhaite la protéger efficacement. Des marques comme Kempa et Select s’efforce d’adapter leur catalogue spécialement pour le handball.

Protège-dents

Le handball est un sport de contact. Il est donc courant de voir de gros chocs entre les joueurs. Si tu souhaites conserver son sourire le plus longtemps possible, il est vivement conseillé d’utiliser une protection. Les protège-dents bas de gamme à mouler soie même, peuvent être pratique si l’on est un petit Rocky Balboa pro en moulage de protège-dents. Par contre, si tu n’as aucune idée de ce que tu fais, le protège-dents ne servira à rien s’il est mal adapté. Le service HK Protect fournit au meilleur prix un protège-dents personnalisé et totalement adapté à ta dentition.

protege-dents vhc

Pour avoir le style

Habits de compression

Quoi de plus stylé que des petites manches qui dépassent sous le maillot? Il en existe de toutes les couleurs et malgré le fait que la plupart des gens pensent que c’est uniquement pour « faire jolie » il y a une réelle utilité. Garder les muscles et les articulations au chaud. Après l’échauffement, seule la moitié de l’équipe s’engage sur le terrain. L’autre moitié attend patiemment son tour pour aider l’équipe dès que l’occasion se présente. Avec des vêtements de compression, le corps reste « chaud » plus longtemps on peut ainsi facilement reprendre le jeu sans devoir se réchauffer sur le bord du terrain.

Bandeau

Parce qu’il y a un Roger Federer en chaque Suisse. Le bandeau est plus qu’un simple accessoire quand ta frange dépasse le niveau de tes yeux. Si tu souhaites y voir quelque chose, il te faut un bandeau.

Poignet éponge

Si par malheur tu joues encore au handball sans produit collant, c’est peut-être un début de solution. Si tu n’utilises pas de poignet éponge, les goûtes de transpiration vont couler le long de tes bras et finir sur le ballon…
Tu peux aussi l’utiliser pour t’essuyer le front dès que tu as 2 secondes pour enlever la transpiration.

Chaussettes

Les chaussettes c’est l’accessoire qui te fera franchir un cap dans la stylitude ultime. Avec des motifs tels que des têtes de pigeon ou des petits sushis la seule limite c’est ton imagination. N’hésite pas à prendre des couleurs bien flash pour que tes adversaires ne t’oublient pas.
Voilà, tu es fin prêt pour le prochain match. Si tu suis nos conseils, tu seras le plus beau. Il ne reste plus qu’à remporter tous tes matchs!
Alexandre Volet Toni Dias

La saison dernière a été marquée par deux grandes blessures au sein de l’équipe Une. Lors du premier match de la saison à Köniz, Alexandre Volet s’est rompu les ligaments croisés après une mauvaise réception. À mi-saison, c’est sur un contact à l’entraînement que Toni Dias s’est déchiré le ménisque. Aujourd’hui, les deux joueurs sont de retour dans l’effectif de la Une et nous racontent les étapes de leurs accidents à leur retour sur les terrains.

Comment t’es-tu blessé ?

AV (Alexandre Volet) : Sur un mauvais contact de l’adversaire lors du 1er match de championnat l’année dernière.

TD (Toni Dias) : Lors d’un entraînement, un coéquipier déséquilibré m’est retombé sur la jambe d’appui.

Diagnostic (blessure et intervention) ?

AV : Genou gauche, ligament croisé antérieur sectionné et ménisque tapé. Opération 2 mois plus tard. Sans oublier, pendant la rééducation, claquage de la cuisse gauche.

TD : Genou droit, ménisque extérieur sectionné. Arthroscopie du genou avec suture du ménisque 2 semaines après.

Combien de temps d’arrêt de toute activité sportive ?

AV : Environ 7 mois

TD : Environ 3 mois

En quoi a consisté la rééducation ?

AV : D’abord à tendre et plier le genou au maximum et ensuite à muscler la jambe et travailler l’équilibre.

TD : J’ai commencé par enlever les béquilles 9 semaines après l’opération. Puis, je me suis progressivement mis à la vraie rééducation sportive. La physiothérapie et le vélo. Avant de recommencer la course 4 mois après l’opération.

Combien de temps de rééducation ?

AV : Environ 6 mois de physiothérapie et 3 mois d’activités sportives (hors handball)

TD : Ça fait 6 mois que j’ai eu l’opération. Je peux recommencer à m’entraîner et jouer, mais j’ai encore une cuisse plus fine que l’autre 😅. La rééducation continue jusqu’à ce que je puisse récupérer intégralement la musculature de ma jambe.

Le plus difficile durant cette période ?

AV : De ne pas pouvoir faire le sport que j’aime…

TD : Avec 5 séances de courses par semaine (dès que j’ai eu l’autorisation), j’ai dû commencer par des séries de 20 secondes la première semaine. C’était horriblement frustrant d’être motivé, mais que le corps limite la progression. Petit à petit  je suis passé à des séries d’une minute puis deux et finalement 5. J’ai dû varier le nombre de séries ainsi que la durée pour pouvoir recourir à peu près normalement.

Le plus facile ?

AV : De rester sur le canapé 😉

TD : La motivation, j’entends souvent dire qu’il faut beaucoup d’envie et de motivation pour faire du sport et surtout lors d’une rééducation. Après 2 mois et demi de cannes, je n’en ai pas manqué. Qu’il fasse beau ou moche que je sois à Vevey ou en vacances, j’ai réussi à garder mes 5 séances hebdomadaires (sauf lorsque j’ai un peu forcé et j’ai dû faire un break d’une petite semaine pour laisser mon ménisque se reposer).

Comment rester motivé ?

AV : Les premiers temps, c’était la grosse déprime, mais à la longue on se fait une raison. Ensuite, il faut se remotive, c’est le plus dur pour deux raisons, la première c’est qu’on s’habitue vite à ne rien faire et la seconde c’est à cause des douleurs pendant ou après le sport. Je crois que ce qui m’a le plus motivé c’est ma copine, elle m’a poussé en avant pour que je recommence (elle trouvait que j’avais pris du poids 🤣).

TD : Le temps passé en béquille m’a motivé à m’en débarrasser au plus vite. Puis j’ai pris l’habitude d’aller à mes séances dès que je rentrais à la maison. Il faut s’obliger à aller faire sa séance dès qu’on a une demi-heure de libre et ne pas se trouver d’excuses. C’est pour soi qu’on le fait donc si l’on rate des séances par manque de motivation c’est uniquement à soi qu’on fait du mal.

Après tout ça dois-tu faire attention à quelque chose en particulier ?

AV : Oui, je dois reprendre gentiment le handball, car il faut que mon genou se réhabitue au mouvement de pivot

TD : 2 ans c’est le temps qu’il faut au ménisque pour être cicatrisé à 100% et redevenir aussi souple et résistant qu’avant. Il faudra que je fasse attention aux mouvements qui sollicitent le genou particulièrement lors d’une rotation.

Maintenant que tu es de retour quels sont tes objectifs pour la saison ?

AV : Je veux réintégrer l’équipe Une en tant que titulaire et être de la partie pour viser une 1ere place.

TD : Au niveau personnel, retrouver le plaisir du jeu est primordial. Après une blessure, il faut reprendre goût au jeu sinon cela ne sert à rien de revenir. Sinon sur le plan sportif, le club veut remonter en 1ere ligue à moyen terme, rejouer des finales de promotion est donc mon objectif.

Un mot pour les supporters ?

AV : Merci à ceux qui m’ont soutenu et au plaisir de vous voir au bord du terrain pour nous encourager.

TD : Merci pour le soutien qu’il y a eu en fin de saison pour l’équipe Une. Burier n’avait plus connu une telle affluence depuis de nombreuses années. Je demande donc aux supporters de revenir et de maintenir l’engouement qui règne autour de l’équipe.